La cuisine française enracinée dans l’âme du restaurant le havre

restaurant cuisine française au havre

La cuisine française reçoit son lot de louanges et de critiques, certaines méritées et d’autres pas. Une vérité reste indéniable est que les français aiment vraiment manger. Les marchés en plein air sont bondés, les files d’attente serpentent dans les boulangeries, les cafés et les restaurants sont bondés même en milieu de la semaine et malgré la crise économique.

Cuisine française : un sujet de débats incessants

La cuisine française est un sujet de discussion qui s’impose souvent de nos jours. En fait, tout ce qui est controversé au sujet de la France semble susciter beaucoup de débats animés. D’un côté, il y a les gens qui dénoncent le dénigrement des Français et qui se plaignent que les Français sont injustement harcelés.
Et puis il y a ceux qui dévorent des livres entiers sur la supériorité des Français, parce qu’ils sont de meilleurs parents, qu’ils restent miraculeusement minces, qu’ils ne font pas de chirurgie esthétique, que les français profitent des mois des vacances, que Paris est un lieu magique où se développent amour, mode et bonne cuisine dans le restaurant le havre.
La vérité, bien sûr, se situe quelque part entre les deux et, comme partout ailleurs, il y a le grand, l’ordinaire et un peu le pas si bon. Je veux jouer le rôle d’arbitre, mais il y a généralement un peu de vérité dans la plupart des compliments et des critiques, et la réalité est plus compliquée.
Le restaurant le havre comme tous les restaurants en France sont complètement différents les uns des autres, mais ils utilisent des produits français, servis en France. Il est peut-être temps d’arrêter de s’efforcer autant de classer les aliments selon le pays dans lequel ils sont cuits et de dire simplement qu’ils font de la bonne nourriture. Et peut-être qu’il est de moins en moins possible de définir une cuisine en fonction du pays où elle est cuisinée.

Que représente la gastronomie au restaurant le havre ?

Traditionnellement, la cuisine du potager ou bien la cuisine du marché était la base de la cuisine française. La cuisine du potager est née du bon sens économique ; on cuisinait et mangeait ce qui se trouvait le plus proche de chez soi. C’était en partie par nécessité. Il n’y avait pas des épices venues d’inde ni des avocats du Pérou.
Il y avait surtout des ingrédients gratuits, cueillis dans son propre potager ou cultivée à proximité. Donc, le français mangeait toujours de façon saisonnière et locale. En France, on cuisine et on mange des produits locaux : de la crème fraîche, du beurre et des fromages de sa région, des petits pois de son potager, des œufs du poulailler du voisin et du pain de la boulangerie du village.
Les temps ont changé, la modernité a affecté la cuisine française et la façon dont les gens cuisinaient et mangeaient. Les gens ont migré vers les villes et ont pris l’habitude de fréquenter les restaurants. Les supermarchés sont apparus pour rendre les achats plus efficaces et les produits importés sont devenus moins chers et plus faciles à obtenir. Avec le développement des conserves, l’acquisition de réfrigérateurs et de congélateurs par les particuliers a rendu plus attrayants les aliments congelés et pré-préparés.
Au fur et à mesure que le monde avançait, les gens ont cessé d’avoir autant de temps pour cuisiner et manger : avec les deux parents qui travaillaient, et des heures de travail plus longues et faisant face à de longs temps pour les déplacements, les français ont moins ou pas de temps pour aller au marché et faire à manger et préfèrent se rendre au restaurant le havre pour profiter de la bonne nourriture.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *